Ephéméride du 25 septembre - Amina Lawal

Publié le par india

ICI

2003
Amina Lawal est libre !

Condamnée à mort au Nigéria en première instance à être lapidée pour adultère, la cour d'appel a estimé qu'Amina Lawal ne s'était pas rendue coupable d'adultère, n'avait pas eu suffisamment de temps pour comprendre les charges qui pesaient contre elle, et de nombreuses fautes de procédure ont été relevées (par exemple : un seul juge était présent lors de sa condamnation, au lieu des trois requis par la charia).

On s'en sort comme on peut, en attendant mieux...

Publié dans Ephémérides

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> mouais, une de sauvée, mais juste une...<br /> on n'a rien réglé là...<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Rien de rien ! à la suivante en priant pour qu'elle aie la même chance<br /> <br /> <br />
J
<br /> C'est terrible, ces conditions de non vie ... cette fois, ils n'ont pas réussit leur "à la va vite", c'est heureux pour elle, peut-être une brêche pour les autres.<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Il faut espérer. Toute petite victoire donne de l'espoir...quant à la manière, c'est encore à revoir...là-bas, ce n'est pas encore gagné !<br /> <br /> <br />
S
<br /> c déjà beaucoup c'est rare que dans ces pays ils reviennent sur un jugement...surtout pour vice de procédure...<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Effectivement ! Il n'y a que le résultat qui compte pour le moment...<br /> <br /> <br />
M
<br /> C'est rare qu'une femme soit rendue à la liberté...dans ces pays de charia...<br /> Bonne anniversaire pour ta fille et belle fête...Je t'embrasse.<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> c'est vrai, c'est un fait assez rare pour qu'on s'en réjouisse.<br /> La fête va durer un peu, on va profiter du week-end. Bisou Mengs, merci!<br /> <br /> <br />