Avant l'ère fliquée

Publié le par indya

Post office Kathmandou

Pour le casse-tête de la semaine, chez Lajemy  : "Quand l'ordinateur n'existait pas"

Avant l'ordinateur, le gps, le mobile,

On savait lire une carte sans avoir l'air débile.

On pouvait disparaitre sans que cela semble suspect.

On ne voyageait pas par procuration,

Le monde existait à travers une vraie communication.

IRL n'était que l'abréviation d'une éventuelle future destination.

On savait lire, encore écrire, patienter.

Prévoir aussi, envisager, espérer, douter.

Personne ne te suivait à la trace.

Des comptes on en rendait que face à face.

Les pellicules n'étaient pas que sur ton pull,

Mais dans ton sac, en vrac.

C'était le temps des photos d'argent

Maintenant, elles valent presque de l'or.

Aucun regret pourtant

Seulement de temps en temps.

 

 

Publié dans Thème de la semaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance par mail gratuite 01/06/2016 15:29

J’aime beaucoup ton article, je le trouve très bien écrit et structuré cela change car on a pas souvent l’occasion de voir ce genre d’article.

mamalilou 16/11/2011 05:27



sans ordi, on se bouge plus le luc, on se déplace souvent pour rien aussi, pas passionnant, on rate de rdv ou on en prend pour rien, on ne rencontre pas toujours les bonnes personnes... aussi...


et puis, ça se révèle un outil didactique fort précieux et pour certains un palliatif à l'isolement...


doux bisous et bon mercredi à toi indya



lena 29/10/2011 10:14



c'est vrai . pas de regret seulement de temps en temps...



cricket1513 26/10/2011 08:20



J'adore !!!!!!


superbe ta réflexion


écrite avec passion


**


je pense à une video que j'ai vu chez leboableu


sur le Iphone6


les individus sont face à face avec un bout de bois rectangulaire


et toute une parodie sur "la communication verbale" en face à face


que j'ai trouvé très drôle.


gros bisous Indya


christelle



sofadream7 25/10/2011 13:59



c'est vrai pas de regrets mais de temps en temps une grosse nostalgie ....bizzz caraibéenne