Ephéméride du 18 avril - Tremblement de terre San Francisco 1906

Publié le par india

ICI

 

1906
Tremblement de terre à San Francisco


Cette cité en plein essor va être totalement détruite le 18 avril 1906 à 5h35 du matin. Le séisme d’une ampleur de 8,2 sur l’échelle de Richter n’est pas le vrai responsable de la catastrophe.

 

 

Une fière cité

C'est à l'or que San Francisco doit sa fortune.
Découvert en 1848, l'année même où le Mexique cède la Californie aux États-Unis, le métal précieux que recèlent les montagnes Rocheuses provoque une véritable ruée vers l'Ouest. Petit village en 1848, San Francisco est déjà une cité de 50 000 habitants deux ans plus tard.

En 1906, devenue 9e métropole des États-Unis avec 250 000 habitants — presque la moitié de la population californienne —, cette ville moderne et élégante, dont la moitié des habitants ne sont pas nés en Californie, vit de bien autre chose que de l'orpaillage ou de l'exploitation des mines. Fière de ses 20 théâtres et de son Opéra, elle l'est plus encore de son quartier d'affaires, où banques et maisons de commerce prospèrent à l'ombre du grand hôtel de ville récemment construit. Or, c'est ce quartier d'affaires, symbole du dynamisme de la cité, qui se trouve totalement détruit par le gigantesque incendie d'avril 1906.

En effet, beaucoup plus que le tremblement de terre proprement dit, qui, malgré son amplitude (8,2 degrés sur l'échelle de Richter, qui en compte 9), fait peu de victimes dans une ville où les constructions sont encore majoritairement en bois, c'est l'incendie qu'il provoque qui déclenche la véritable catastrophe.

 

Reconstruction et menace permanente


Les habitants ont à cœur d'effacer rapidement le souvenir du cataclysme. À peine un mois plus tard, le plus célèbre citoyen de la ville, William Randolph Hearst (le magnat de la presse dont s'est inspiré le cinéaste Orson Welles pour son film Citizen Kane), fait venir Sarah Bernhardt : l'actrice française joue Adnenne Lecouvreur dans le théâtre en plein air de Berkeley. La ville, reconstruite rapidement, est encore plus belle. Les nouvelles techniques de construction associant le béton et l'acier permettent de concevoir une cité entièrement nouvelle, faite de gratte-ciel. À l'été de 1915, l'ouverture du canal de Panama est l'occasion d'organiser une grande exposition : 19 millions de visiteurs viennent alors admirer San Francisco remise à neuf.

Malgré cela, aujourd'hui encore, la catastrophe de 1906 occupe une grande place dans la mémoire collective des habitants de San Francisco. Comme, avant elle, Lisbonne en 1755 ou, après elle, Tokyo en 1923, San Francisco est entrée dans la catégorie des villes martyres des tremblements de terre. Certains vont jusqu'à attribuer à la menace constante de nouveaux séismes le caractère insouciant et fantasque d'une ville dont l'atmosphère est aujourd'hui unique aux Etats-Unis. Source 

 


La ville reste aujourd'hui sous la menace permanente de la grande faille de San Andréas, au cœur d'une des régions les plus instables du monde.

 

 

Une véritable vidéo de l'époque ici

 

 

Pour Haïti et beaucoup d'infos, sous tous les commentaires chez Mamalilou.

Autres adresses depuis la Suisse, contact sur mon email. 

 

Chili

Chine

 

Dès demain et pour la semaine, les éphémérides se poursuivront sur le blog de Dany 1peu2moi
 

 

 

Publié dans Ephémérides

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> bigre oui, selon les villes et les époques, le plus à craindre n'est pas toujours le tremblement en lui-même...<br /> <br /> <br /> en Haïti tout de même il y a eu un cumul... pauvreté, mauvaises constructions, tremblement de terre, isolement insulaire... infrastructures d'accueil et de soins... une cata...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> On peut dire qu'ils ont eu la totale et ils n'en sont pas sortis encore...<br /> <br /> <br /> Très bisou gros<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> san francisco risque a tout moment un drame<br /> <br /> <br /> article dans lequel j'ai appris que l'incendie avait été plus ravageur que le seisme<br /> <br /> <br /> merci ma belle indya gros bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> J'en apprends aussi, dans ce cas, la même chose que toi.<br /> <br /> <br /> Belle nuit Nat, gros bisous<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> et bien avec une telle magnitude étonnant qu'il n'y ai pas eu plus de victimes !! incroyable !!<br /> <br /> <br /> bises et bonne soirée<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> Le feu en a fait plus que le tremblement.<br /> <br /> <br /> Gros bisous Cricket, j'espère que ta journée a été bonne<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> Sympa (façon de parler...) la vidéo avec les vieilles images de l'époque. J'adore ca !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> La vidéo m'a bien plu aussi :). Bonne soirée Nova et à nos fantasmes ;)<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> <br /> Plein de gros bisous après une promenade chez toi Carpediem Vividecateri<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> Pensées tout plein et souvent. Je te "vois" souvent gambader, je ne sais pas pourquoi. En tous cas, je te sens bien. Gros gros bisous Vivi !!<br /> <br /> <br /> <br />