L'après pétrole, peut-être...

Publié le par india

Pour cette semaine Lajemy nous soumet un sujet ardu, à savoir : le pétrole va-t'il disparaitre ? que sera l'après pétrole ? Quelles énergies pouvons nous et devons-nous développer pour demain qui remplaceront celle-ci ?
Tout d'abord éviter de retourner

C'est que je tiens à ma brosse-à-dents !
Mais je ne vais pas râler, j'ai trouvé quelqu'un pour le faire à ma place
 

"Justement, parlons-en de cette modernité qui déséquilibre le Monde entre ceux qui possèdent l’or noir et les autres ; entre ceux qui possèdent l’argent pour l’acheter et les autres ; entre ceux qui peuvent consommer et les autres ; enfin entre ceux qui ont le droit de vivre et ceux qui ont celui de survivre.
Parlons aussi de la seule chose que nous partageons tous, à parts égales, sans avoir rien demandé, à savoir la pollution. Cette pollution due à l’exploitation sauvage et incontrôlée des énergies fossiles, charbon et gaz y compris, est entretenue par des ‘Responsables’ ou plutôt irresponsables qui s’échangent autour d’une table le droit de polluer leurs congénères.
Parlons encore des intérêts qu’ont certains lobbies puissants d’entretenir des tensions locales ou internationales attisant ainsi l’incertitude qui entoure les lendemains pétroliers.
Parlons enfin de la position contradictoire des états qui doivent simultanément remplir leurs caisses, composer avec les contraintes géopolitiques et gérer leur opinion publique.
Finissons en dès maintenant avec ces énergies fossiles qui hypothèquent notre avenir.
Attendre la pénurie serait indubitablement fatale à l’humanité. Les trente années à venir vont donc être déterminantes pour gérer ce revirement et développer les énergies renouvelables. Les pistes actuelles sont multiples et doivent impérativement le rester. Le vent, le soleil, la chaleur terrestre et bien sûr tout ce qui tourne autour de l’eau sont autant d’éléments qui, conjugués devront fournir l’énergie de demain. Mais le travail doit être fait en profondeur, tout n’est pas à la charge de nos scientifiques. Les politiciens doivent dès maintenant prendre leur part de responsabilités et faire des choix stratégiques en ce qui concerne l'habitat; les moyens et infrastructures de transport ; le recyclage, le stockage et l’élimination des déchets ; le développement industriel et bien évidement la question complexe du nucléaire"
link
Donc voici quelques solutions
Développer encore plus les énergies renouvelables
Les sources d’énergies renouvelables sont propres, sans danger et inépuisables. Les énergies renouvelables sont aussi appelées "énergies solaires" car elles dépendent toutes du soleil.
En effet :
- l'énergie solaire utilise directement l'énergie du soleil,
-
les éoliennes celle du vent,
-
l'énergie hydraulique celle de l'eau,
-
la géothermie celle de la terre,
-
la biomasse celle de la nature...
Sinon il y a aussi la très contreversée recherche sur la fusion nucléaire mais il faut en parler car il est fort probable que d'ici une trentaine d'années le projet Iter soit parvenu à recréer un soleil miniature sur terre. Et qui sait, peut-être notre survie.

En espérant que le colibri ne se brûlera pas trop les ailes


Pour signer la pétition:  www.copenhague-2009.com une pétition qui appelle les pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40/ d'ici à 2020. L'objectif est d'atteindre un million de signataires avant le mois de décembre. Relais depuis le blog de Brigitte Lascombe
 

Publié dans Colibri libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Article passionnant et passionné<br /> non, je ne crois pas que le colibri se brûelra les ailes... celles des avions peut-être?<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> J'espère. Abolissons les avions et chantons tous en coeur cette chanson de Charlélie Couture : "comme un avion sans aile". Tellement plus poétique...<br /> <br /> <br /> <br />
<br /> merci pour cet article et ces infos car je ne connaissais pas le projet iter ....et oui tu es devenue ma petite feuille de chou car je n'ai plus le temps de regarder les infos à cette heure sacha<br /> monopolise canal baby hihi et pas le budget ni le couarhe d'acheter un hebdo ....    bonne soirée :-)<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> J'ai mes sources aussi car je dois dire que je n'ai pas trop eu le temps non plus de lire toutes les infos ces derniers temps. Bisou à Sacha et à toi surtout. A tout bientôt, je me réjouis de<br /> passer.<br /> <br /> <br />
C
<br /> bonsoir,<br /> on pourrait faire tellement si ces énergies renouvelables étaient à la portée de tous !!! j'ai signé, mis sur mon facebook et mon twitter ... ratissons large pour le bien de nos enfants et que se<br /> bougent les politiques !!!!<br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Coucou Carolyne, je vois que tu agis ! :)<br /> De ce qui est à notre portée on peut étendre le champs, comme tu le fais et je pense qu'à notre échelle on peut difficilement faire plus. C'est déjà ça hein ? Gros bisous. A tout bientôt.<br /> <br /> <br />
M
<br /> Ces énergies renouvables dont on parle depuis si longtemps ... et qui ne commencent que depuis peu à se développer! mais il faut être marginal avant d'être majoritaire ... Bonne journée<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> Bonjour Mam'elix, enchantée et bienvenue. Bon on est peut-être pas obligé de manger des graines pour tous devenir végétarien mais c'est sûrement la voie la plus courante c'est vrai ;)<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> mais il y a des courants dangereux et que fais-tu en cas de tourbillon ?<br /> Belle fin de semaine<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> déjà j'évite de me placer au-dessus du bouchon sinon en cas de réel danger (ce n'est quand même pas tous les jours..:) il<br /> est certain que je ne me laisserais pas couler. Pour les aléas de la vie, je suis plutôt sereine et confiante. Je "pratique le chaos" (espèce de science assez floue..) depuis mon enfance, à<br /> force, on développe une certaine philosophie. Je t'embrasse.<br /> <br /> <br />