L'oeil en exil

Publié le par india


Lentement le regard se détache, l'oeil se retire vers l'intérieur, quitte son globe et sa figuration attentive pour descendre le labyrinthe des chairs intérieures, à travers les gorges aux parois verticales, rencontrant des failles d'où jaillissent parfois des torrents chargé de limon assourdissant alors l'écho des rumeurs, les grondements des chutes passées et là ,dans l'eau bénite du diable qui souffre et souffle encore sur des brasiers mal éteints, au centre de la matière, dans le ventre de toutes les émotions, il trouvera que dans les profondeurs de ces ténèbres, il n'y a rien de funèbre.

 

Ecrit cet aprèm sur ma chaise longue ceci dans l'espoir d'avoir quelque chose de potable à raconter pour le casse tête de la semaine "Eloge de la lenteur" !

Ben voyons...j'ai juste plutôt envie de ruer dans les brancards ! J'ai le temps de me sentir déglutir, le temps de voir mes jambes bronzer à vue d'oeil, oeil qui décidement ne veut pas quitter ma face dépitée par tant d'inaction forcée. Quand on choisi son moment pour  prendre du repos, c'est sûr qu'on ne sent pas les choses pareil.

En parlant de brancards, je peux encore m'estimer heureuse de n'être plus dans ce lieu de perdition qu'est l'hopital, où, lorsque l'infirmière a bien fini de tapoter tes coussins, t'avoir réconforté, tendu le thermomètre, accroché des trucs insondables au-dessus de ta tête, elle part toute heureuse rejoindre un étudiant en médecine (encore oui..) qui l'attend dans la salle de repos. Repos...Mais non je ne suis pas jalouse et je n'exagère pas du tout!

J'ai travaillé dans un hopital pendant assez longtemps pour savoir que dans certains services, c'est Secret Story en permanence. Et personne n'est jamais nominé! Trop bien !

Oui, donc la lenteur, dont je ne vais pas faire l'éloge cette semaine encore.

Salutations à tout le personnel médical qui passera dans ce lieu. Merci infiniment de supporter ma mauvaise humeur passagère.

Shy

Publié dans La vraie vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le musicien du dimanche 28/11/2012 14:24


Et vivent les chats posés sur des peintures à bandes! :)

Pascale la Tricotineuse 05/06/2010 18:44



j'ai du mal aussi avec la lenteur mon billet est programmé pour demain mais difficile d'accoucher sur ce thème en fin presque le sujet évoqué j'en ai accouché un jour ..... hihi  gros
bizzzoux vive la vivacité !!



catiechris 05/06/2010 09:40



Alors tant mieux ! bon week end ensoleillé j'espère



Nat 05/06/2010 07:32



un bon coup de gueule, parfait ! ça fait un bien fou


les hopitaux... j'en ai quelques douloureux souvenirs aussi, mais dans l'ensemble le personnel soignant est plutot présent


le plateau repas délicieux, le bon lit moelleux ... c'est pour qu'on est envie de rentrer chez nous, pour qu'on ne revienne pas trop souvent...


allez, ma belle, dis toi que tu bronze chaque jour un peu plus (moi j'ai pas commencé, pas eu le temps, un comble pour la region !)


je te fais de gros bisous



catiechris 04/06/2010 19:17



Mais que t'arrive t-il ?


 



india 05/06/2010 08:58



Plus rien de vital, un problème qui a de la peine à être réglé mais qui n'est plus inquiétant. Bisous Catie, merci.