Le monde à l'envers

Publié le par india

Cher Monsieur,
Ce petit mot pour vous remercier de prendre si bien soin de ma mère malade.
J'ai effectivement constaté à quel point vous l'entouriez si bien de vos meilleures attentions.
Je ne regrette aucunement d'avoir engagé un homme tel que vous, qui sait se montrer si prévenant.

Cher Stéphane,
Votre discrétion vous honore. Lorsque je rend visite à ma mère, je ne vous vois pour ainsi dire pas. Sachez toutefois que je le regrette. De vous avoir vu, la dernière fois, entourer ma maman de vos mains caressantes, j'en suis restée si rêveuse que depuis, je ne cesse de penser à vous.

Stéphane,
Vous m'avez rendue heureuse lorsque, si proche de vous, j'ai pu sentir votre odeur, frôler votre main lorsque je vous ai aidé à transporter maman dans son lit. Un lit où je me serais volontiers allongée, tant je suis fatiguée. Si j'osais je vous demanderais de me procurer un petit massage à ma prochaine visite ?

Stéph,
Tu m'as mise dans tous mes états, ta pression si chaude sur mes corps me laissent encore des frissons jusque dans le bas de mes reins. Vivement lundi...

Chéri,
Arrête un peu de t'occuper de ma mère, elle peut bien rester seule une heure. Une heure, c'est tout ce que je te demande !

Stéphane,
Tu fais sûrement exprès de me faire languir. Je t'avertis, si tu ne cède pas, je risque de me venger. Te faire subir mon courroux, mon ire. Personne n'y survit. Attention donc à toi, la prochaine fois.

Bon, cette fois la coupe est pleine et toi et tes mains rêches, je vais vous envoyer au diable, ton père certainement. 

Monsieur,
Par la présente, je vous prie de bien vouloir cesser de nous harceler!
Nous sommes deux femmes fragiles et faibles et bien peu résistantes aux misères que vous nous faites subir depuis votre arrivée dans notre famille.
Si vous persistez, je n'hésiterais pas à déposer une plainte contre vous.
Adieu Monsieur.


Pourquoi ? pourquoi pas hein ?  il y a aussi des vilaines

Publié dans Femme(s) d'exception

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> (Sight...) Pas Fransua, Hélène!<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> C'est drôle... Mais dessous, il y a quelque chose, comme une vraie douleur...<br /> J'imagine que chacun l'interprète avec son vécu...<br /> <br /> Allez, c'est la dernière ligne droite, ça urge:<br /> Image en taille réelle :<br /> <br /> WHAOUH! JOYEUX NOËL,<br /> INDIA-LA-BELLE!<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Pour être originale celle-là, elle l'est! merci ! :)<br /> Pour l'historiette, en ce moment je suis en train de lire un livre d'une femme comme elle...très seule en fait..<br /> Bisou pas ensablé.<br /> <br /> <br />
F
<br /> un jeu de mot à p^rendre àl'endroit ou à l'envers pour une enigme qui ma foi me semble bien à double sens !<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Te jure qu'il a rien fait du tout Stéphane, c'est juste un type un peu ralenti...<br /> <br /> <br />
I
<br /> Aie, Aie.... Ouille !<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> Attention, elle pique, pas toucher avec tes mains douces :)<br /> A tout bientôt Issam (je dois encore écouter une chanson non mais dis, je n'ai pas oublié..;)<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Tes mots au coeur de cette rose, saignent d'un amour sans retour et se parent des épines du dépit<br /> <br /> Joyeux Noël quand même<br /> Bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> lyrique analyse. Merci beaucoup Bruno.<br /> Pourquoi "quand même" ? dis c'est pas moi cette nana-là  <br /> <br /> Passe de bonnes fêtes...quand même ! <br /> <br /> <br /> <br />