Série unesco - Patrimoine mondial - Pyrénées - Mont Perdu

Publié le par india



Espagne
France


Date d'inscription : 1997
Extension : 1999
Critères : (iii)(iv)(v)(vii)(viii)
Bien : 30639.0000 ha
Espagne: Communauté autonome d'Aragon, Province de Huesca, Communes de Torla, Fanlo, Tella-Sin, Puértolas, Bielsa, et Broto
France: Région Midi-Pyrénées, Département des Hautes-Pyrénées
Extension: Commune de Gèdre


Brève description 
Ce paysage de montagne exceptionnel, qui rayonne des deux côtés des frontières nationales actuelles de France et d'Espagne, est centré sur le pic du Mont-Perdu, massif calcaire qui culmine à 3 352 m. Le site, d'une superficie totale de 30 639 ha, comprend deux des canyons les plus grands et les plus profonds d'Europe sur le versant sud, du côté espagnol, et trois cirques importants sur le versant nord, plus abrupt, du côté français – formes géologiques terrestres classiques. Ce site est également un paysage pastoral qui reflète un mode de vie agricole autrefois répandu dans les régions montagneuses d'Europe. Il est resté inchangé au XXesiècle en ce seul endroit des Pyrénées, et présente des témoignages inestimables sur la société européenne d'autrefois à travers son paysage de villages, de fermes, de champs, de hauts pâturages et de routes de montagne.
Justification d'inscription
Le Comité a inscrit le site sur la base des critères naturels (vii) et (viii). Le massif calcaire du Mont Perdu présente un certain nombre de formations géologiques classiques telles que des canyons profondément creusés et des cirques spectaculaires. C'est également un paysage exceptionnel avec des prairies, des lacs, des grottes, des montagnes et des forêts. De plus, la région présente un grand intérêt pour la science et la conservation. En ce qui concerne les valeurs culturelles, le Comité a inscrit le bien au titre des critères (iii), (iv) et (v) : la zone Pyrénées - Mont Perdu entre la France et l’Espagne offre un paysage culturel exceptionnel qui allie la beauté panoramique à une structure socio-économique qui a ses racines dans le passé et illustre un mode de vie montagnard devenu rare en Europe.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> enchanteur ce paysage<br /> merci bele<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> ...et encore sauvage par endroits, la nature à l'état brut.<br /> <br /> <br />
M
<br /> je m'y perdrais bien, ya pas photo, c'est géant....<br /> ben si ya photo justement et pas des moindres...<br /> gros bisou du soir, je commence à être ramollo comme chaque automne faut que je réapprenne à dormir, on dort toujours plus quand les nuits sont courtes et froides...<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> Je te rassure, ici aussi il ne fait pas chaud et le matin c'est presque déjà gelé...<br /> Tellement courts les beaux jours...<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Cela me conviendrait tout à fait... un Mont Perdu ! Bisousss !<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> Et à moi donc ;-))<br /> <br /> <br />
P
<br /> Je reprends petit à petit mes balades sur la blogosphère et je découvre chez toi ce paysage magnifique : merci !<br /> <br /> Bonne journée <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> C'est beau n'est-ce pas ? et encore très sauvage...Bonne soirée Perfecta, bises !!<br /> <br /> <br />
B
<br /> J'adorerais me perdre sur le pic du mont Perdu!<br /> Bises!<br /> ps j'ai mis un commentaire sur l'humour du précédent mais il s'est pas affiché!<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> J''y allais assez souvent avec mon père pour y faire des randonnées, même à cheval parfois, dans des chemins escarpés, j'avais toujours peur de voir surgir un ours . Maintenant, ça fait longtemps que je n'y suis pas retournée, l'emploi du temps à bien changé...<br /> <br /> <br /> <br />